mercredi 22 avril 2015

Après le fonds Weick, est-ce au tour de l'Imagerie d'Épinal ?

 
Depuis plusieurs jours, facebook et Vosges Matin relayent la nouvelle initiative du PDG de l'Imagerie d’Épinal, Pacôme Vexlard. Afin de stimuler la collecte de 50 000 euros via le site de financement participatif ulule.com, il a en effet décidé d'offrir aux vingt premiers généreux "donateurs" d'au moins 5 000 euros une pierre lithographique unique et originale issue du fonds patrimonial de l'entreprise.

Une contrepartie qui a suscité l'inquiétude du Conservateur des antiquités et objets d'art du département qui en a informé la Direction régionale des Affaires culturelles... ce que le promoteur de cette initiative avait visiblement omis de faire.

Suite à la mise en place d'un collectif de défense de l'Imagerie, Pacôme Vexlard a assuré que la DRAC serait prévenue et que les pierres cédées ne seraient pas antérieures au XXe siècle, les excluant de facto du périmètre des éléments classés Monuments historiques.


Quoi qu'il en soit, on peut s'étonner d'une telle démarche de la part du co-repreneur de l'Imagerie. Désirant en faire une "entreprise privée du patrimoine vivant", il accepte pourtant de céder une partie de son patrimoine génétique. Certes, il s'agit d'une petite fraction du fonds de l'Imagerie, mais accepter le principe d'une telle cession ouvre la porte à d'autres dérives potentielles.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire