vendredi 4 novembre 2016

Un OVNI scolaire au 19e siècle...

UN OVNI SCOLAIRE AU PREMIER XIXe SIÈCLE :
LÉCOLE MUTUELLE DANS LES VOSGES ET A ÉPINAL

conférence de Christian Euriat
professeur honoraire


mercredi 16 novembre | 19h00 | ÉSPÉ, 1 rue Charles Perrault, Épinal | entrée libre et gratuite


Au début de la Restauration, après les projets généreux mais inaboutis de la Révolution et le relatif désintérêt de l’Empire, l’école primaire française est en piteux état. L’immense majorité des enfants reçoit un enseignement minimal professé par des maîtres aussi mal payés qu’incompétents (à quelques rares exceptions près) selon des méthodes archaïques et inefficaces. L’État va s’en préoccuper et devoir prendre position vis-à-vis de deux offres alternatives, celle des Frères des écoles chrétiennes, déjà présents sous l’Ancien régime, et celle de l’école mutuelle. La première offre est bien connue, puisqu’elle préfigure l’école telle qu’elle est encore organisée, avec ses élèves répartis par classes d’âge. La seconde est au contraire fort mal connue. Invention anglaise importée en 1815 par des représentants de la bourgeoisie libérale, elle transforme l’enseignement en un véritable processus industriel, réglé comme un défilé militaire où un seul maître dirige un hallucinant ballet de plusieurs centaines d’élèves répartis en groupes de huit (à peu près) dans une seule grande salle, secondé par quelques élèves plus avancés que les autres appelés Moniteurs. Pour diverses raisons politiques, l’école mutuelle connaîtra deux moments d’engouement, 1815-1820 et 1830-1835, une forte récession entre ces deux périodes, et une lente érosion après 1835 pour disparaître vers 1850. Les Vosges ne seront pas en reste, ni la ville d’Épinal, qui montera un ambitieux projet dès 1818 et dont l’école communale sera mutuelle pendant plus de trente ans, avant de devenir une école comme les autres, sous le nom d’école de la Bibliothèque.

Pour se rendre à l’ESPE (ex IUFM)
Venant du centre d’Épinal, monter la voie Carpentier jusqu’au bout. Prendre à droite, traverser le rond-point. Monter l’avenue de Beau Site jusqu’au bout. Traverser le rond-point et le parking (piscine et dojo). L’entrée de l’ESPE est juste en face, c’est écrit dessus. Pénétrer en voiture, il y a un parking à l’intérieur. Venant d’ailleurs que du centre, viser la piscine et le dojo. A noter que l’ESPE est indiquée sur les panneaux à chaque carrefour déterminant.


2 commentaires:

Anonyme a dit…

PEUT ON SE SERVIR DE VOS DOSSIER FACEBOOK

Christian Euriat a dit…

Je serai ravi de répondre à cette question dès qu'elle cessera d'être anonyme.
Pour vous identifier, cliquez sous ce cadre à droite de Commentaire, choisissez NOM URL et renseignez la case NOM.
Ou écrivez un message vous identifiant.
Merci de votre compréhension.

Enregistrer un commentaire